La Dot de Rebecca 1ère Partie

Coucou les WedLoveurs & WedLoveuses

Je vous ai manqué? En tout cas, vous, vous m’avez beaucoup manqué!

Beaucoup de choses se passent en ce moment dans ma vie: nouveaux projets, nouvelles rencontres, nouvelles perspectives…ça n’arrête pas! Et je suis contrainte de repenser le blog: apporter quelques modifications plus sur e contenu que sur la forme.

Depuis quelques semaines, je me suis inscrite à des ateliers de blogging, communément appelé « blogging sessions » organisés par Voilà-moi.com: un site web qui valorise la culture musicale camerounaise et étrangère.

Bref, il nous a été demandé de rédiger un article sur le thème: « Culture et moeurs au Cameroun« … J’étais genre…okay…Par où est-ce que je vais bien pouvoir commencer?

Par le commencement…lool (à la camerounaise)

J’ai jeté mon dévolu sur une histoire très très ancienne, que beaucoup d’entre vous connaissez ou avez déjà entendu parler à l’école du dimanche, la catéchèse ou dans un divers une fois en passant. Il s’agit d’une histoire d’amour dans la Bible, celle d’Isaac et de Rebecca.

Pourquoi je m’attarde sur cette dernière en particulier ? Et bien, parce que cette histoire ressemble comme deux gouttes d’eau au processus de la dot au Cameroun. J’ai été dotée tout récemment donc je maîtrise plus ou moins mon sujet lool.

La Dot qu’est-ce que c’est?

Le Larousse définit la dot comme « le prix payé par le futur mari à la famille de la jeune fille« .

Au Cameroun, la dot représente « l’ensemble des biens matériels et financiers reversés par le futur mari à la famille de la jeune fille« .

C’est la même définition mais je pense que la deuxième définition est plus explicite (Cf ensemble des biens matériels et financiers).

Après avoir relu, l’histoire d’Isaac et de Rebecca (Cf Genèse 24), j’ai remarqué qu’il y avait quelques similitudes avec la culture et les mœurs de chez nous :

Le même Dieu, la même tribu, la même patrie, le même clan

Abraham envoie son serviteur Eliézer prendre une femme à son fils Isaac, dans son pays, dans sa patrie (Gen 24 : 1-4). Or il semble qu’Isaac soit assez âgé et mâture pour choisir sa future épouse, mais son père Abraham insiste pour que cette dernière vienne de son pays et de sa patrie ! ça ne vous dit rien ? Abraham ne voulait pas d’une belle-fille « étrangère » à son pays, à sa tribu !

La raison qu’il avance est un commandement qu’il avait reçu de Dieu :

« Tu ne contracteras pas de mariage avec ces peuples, tu ne donneras pas tes filles en mariage à leurs fils et tu ne prendras pas leurs filles comme femmes pour tes fils. » (Deutéronome 7.3).

En d’autres termes Isaac n’avait pas le droit d’épouser une femme qui n’avait pas la même foi et la même croyance que lui.

Dans certaines tribus au Cameroun, des parents exigent que leurs enfants se marient avec des personnes de la même appartenance tribale qu’eux ! Pire encore, certains vont jusqu’à choisir et imposer les futurs conjoints à leurs enfants.

Le Toquer à la porte/Les présentations

Eliézer, le serviteur d’Abraham est chargé de trouver une épouse à Isaac. Il entreprend son voyage avec des chameaux et beaucoup d’autres biens mis à sa disposition pour accomplir sa mission. Il rencontre Rebecca au puits, qui accepte de l’abreuver ainsi que ses chameaux comme il l’a précédemment demander dans sa prière.

Premier constat: il y a d’abord eu accord entre le serviteur et Rebecca, symbolisé par l’anneau d’or et les bracelets dorés que ce dernier lui a offert  (Gen 24:30).

Bon j’avoue que pour la bague de fiançailles, ce n’est pas encore très répandue dans nos moeurs hin… Sauf si le gars est très romantique … Nous nous contentons du traditionnel « Il faut que nous planifions notre mariage » ou « bae je vais voir tes parents ». Ici, la bague vient après…

Elle l’invite à passer la nuit chez eux et court raconter à sa mère tout ce qui s’est passée.

Il est de coutume chez nous, lorsque ton gars exprime son engagement à t’épouser, que tu ailles voir tes parents pour les informer de la visite prochaine de quelqu’un qui veut les rencontrer. Tu le dis sans réellement entrer dans les détails (quel mystère… Quel suspens insoutenable!)

Eliézer est ensuite accueilli par Laban, le frère de Rebecca. Il lui exprime alors les raisons de sa venue dans leur famille (Gen 24:34-49)

Beaucoup de similitudes avec nos traditions n’est-ce pas?

La demande en mariage/La Grande Dot

Maintenant, si vous voulez faire preuve de bonté et de fidélité envers mon seigneur, déclarez-le-moi. Sinon, dites-le-moi et je m’en irai d’un côté ou de l’autre.»(Genèse 24.49)

Laban et Bethuel répondirent: «C’est de l’Eternel que cela vient. Nous ne pouvons te parler ni en mal ni en bien. (Genèse 24.50)

Voici Rebecca devant toi: emmène-la en repartant. Qu’elle soit la femme du fils de ton seigneur, comme l’Eternel l’a dit.» (Genèse 24.51)

Deuxième constat: il présente ses intentions aux parents de la fille. Si vous remarquez bien c’est le frère de Rebecca qui discute avec Eliézer et non leur père! Ces derniers acceptent de lui donner leur fille en mariage. Le mariage, l’Alliance entre 2 familles est conclue.

Le serviteur sortit des objets d’argent, des objets d’or et des vêtements qu’il donna à Rebecca. Il fit aussi de généreux cadeaux à son frère et à sa mère. (Genèse 24.53)

Puis ils mangèrent et burent, lui et ses compagnons, et ils passèrent la nuit là. Le matin, quand ils furent levés, le serviteur dit: «Laissez-moi repartir chez mon seigneur.» (Genèse 24.54)

Le frère et la mère de Rebecca dirent: «Que la jeune fille reste avec nous quelque temps encore, une dizaine de jours! Ensuite, tu pourras partir.» (Genèse 24.55)

Pourquoi le frère de Rebecca voulait retenir sa sœur encore 10 jours?!💁🏾 Laban là ressemblait à un feyman hin😅😅😅🤔🤔 

Elle devait rester faire quoi pendant 10 jours alors que tout était fait: dot payé, ils ont mangé, dansé et bu…ils voulaient encore quoi?!💁🏾🤔 

Troisième constat: Plus les jours allaient passer, plus il allait falloir dépenser pour entretenir Rebecca et sa famille. L’addition allait être plus salée! ça me rappelle nos fameuses listes pour la dot: plus elles sont kilométriques, plus le montant est exhorbitant! Il y a beaucoup de « Laban » dans nos familles oooo!!!

Il leur répondit: «Ne me retardez pas, puisque l’Eternel a fait réussir mon voyage. Laissez-moi repartir et que j’aille chez mon seigneur.» (Genèse 24.56)

Alors ils répondirent: «Appelons la jeune fille et demandons-lui son avis.» (Genèse 24.57).

Ils appelèrent donc Rebecca et lui dirent: «Veux-tu partir avec cet homme?»

Elle répondit: « Oui » (Genèse 24.58)

Le OUIIIIIIIIIIIII solennel!!!😍😍😍😍😍😍😍😍😍😍😍😍😍😍

Quatrième constat: Lors du processus de la dot, il est toujours coutume de demander à la jeune fille si elle accepte de partir avec le futur époux  

La Bénédiction des parents☝🏾☝🏾☝🏾

Alors ils laissèrent leur sœur Rebecca et sa nourrice partir avec le serviteur d’Abraham et ses hommes. (Genèse 24.59)

Ils bénirent Rebecca et lui dirent: «Toi qui es notre sœur, deviens l’ancêtre de millions de personnes et que ta descendance possède les villes de ses ennemis!» (Genèse 24.60)

Rebecca se leva avec ses servantes. Elles montèrent sur les chameaux et suivirent l’homme. C’est ainsi que le serviteur emmena Rebecca et repartit. (Genèse 24.61)

WhatsApp Image 2017-05-28 at 10.03.24

Hummmm…

Je constate que la Dot de Rebecca est semblable à la Dot d’Engome, de Ta’a Zibi….

Affaire à suivre!

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s